[Résumé] Reconnaissance interspécifique basée sur l’odeur des émotions humaines : les chevaux (Equus ferus caballus) identifient la peur et la joie humaine à partir de leur odeur. – Sabiniewicz et al. (2020)

Le nez d'un cheval gris dans la main d'un humain

Si l’utilisation de l’ouïe et de la vue dans la détection des humeurs humaines par les chevaux sont déjà étudiées depuis quelques années, l’utilisation de l’odorat l’est beaucoup moins. Les auteurs de cette étude proposent un protocole original pour tenter de mettre en lumière l’importance de ce sens dans la communication inter- espèce Homme – Cheval.

[Résumé] Comportements sociaux des étalons vivant en groupe (Equus przewalskii et Equus caballus) hébergés en conditions naturelles et domestiques – J.W. Christensen et al, 2002

Deux étalons de couleur grise en simulation de combat

La domestication d’une espèce a pour effet de modifier certains comportements observés en milieu naturel. Cette étude menée au début des années 2000, s’intéresse tout particulièrement aux comportements sociaux des étalons domestiques comparés à ceux d’étalons de Przewalski.

[Résumé] Influence du travail et du climat sur le comportement de roulade des mules et des chevaux – M.P.F. Luz et al., 2021

Le comportement de roulade a été étudié en milieu sauvage sur différentes espèces d'équidés, mais beaucoup moins en milieu domestique. Soumis à des heures de travail plus ou moins intenses, sous des climats plus ou moins chauds, quels comportements de roulades seront exprimés par les chevaux et les mules, deux espèces d'équidés qui partagent, en partie, un patrimoine génétique commun ?

Le comportement de roulade a été étudié en milieu sauvage sur différentes espèces d’équidés, mais beaucoup moins en milieu domestique. Soumis à des heures de travail plus ou moins intenses, sous des climats plus ou moins chauds, quels comportements de roulades seront exprimés par les chevaux et les mules, deux espèces d’équidés qui partagent, en partie, un patrimoine génétique commun ?

[Résumé] Existe-t-il un lien entre douleur chronique et agressivité chez les chevaux ? − Fureix C., Menguy H., Hausberger M. (2010)

Cheval oreilles en arrière, corps tendu et tendu autour de la bouche

Votre cheval a mauvais caractère ? Vous êtes vous déjà demandé si ce tempérament grincheux était aussi provoqué par… La douleur ? Les comportements agressifs expliqués par les atteintes vertébrales chroniques, c’est ce que met en lumière cette étude. Et oui ! Certains n’ont peut être pas juste mauvais caractère.

[Résumé] « Les facteurs sociaux en jeu dans l’affiliation et la cohésion au sein d’une population de chevaux féraux », R.S. Mendonça et al., 2021

Un groupe de chevaux féraux paît et se repose au nord du Portugal

Dans le milieu sauvage, vivre en groupe permet de mieux se protéger des prédateurs, de maximiser les stratégies de recherche de nourriture et de faciliter le transfert des connaissances par l’apprentissage social. Mais comment se construit la cohésion nécessaire à la survie du groupe ? Pour répondre à cette question, l’équipe de R.S. Mendonça a observé plusieurs groupes de chevaux féraux du nord Portugal.

[Résumé]Les brosses rotatives automatiques sont-elles source d’émotions et interactions sociales positives ? L. Lansade et al. , 2021

Deux chevaux se grattent mutuellement le garrot

L’utilisation de brosses rotatives automatiques contribue au bien-être des bovins qui les utilisent largement pour se gratter. Chez les chevaux, on sait que le toilettage mutuel entre congénères induit un état affectif positif. Si l’on enrichit le lieu de vie des chevaux avec ce type de brosse, y auront-ils recours? Et avec quels effets ?