Liens entre les boiteries, le glissement latéral de la selle et la forme du dos chez les chevaux de sport

Résumé

Pourquoi la selle du cheval glisse-t-elle sur le côté lorsqu’il est monté ?

Le déplacement latéral de la selle (saddle slip) lors du travail monté est une observation fréquente mais sa signification précise n’a jamais été étudiée. On accuse souvent une dissymétrie du cavalier, ou une mauvaise adéquation de la selle, d’être à l’origine de ce glissement. Les auteurs montrent qu’une selle qui glisse latéralement peut aussi révéler une boiterie d’un membre postérieur.

Cette étude de Greve et Dyson est la première qui cherche à objectiver :

  • La fréquence du saddle slip
  • Son association avec différentes variables : boiteries postérieures, forme et symétrie du dos du cheval, asymétrie du cavalier et adéquation de la selle au dos du cheval.

Méthode

Les auteurs ont sélectionné 506 chevaux et les ont suivis pendant un travail normal. Ils ont décrit la forme de leur dos et sa symétrie, noté la présence d’une boiterie (en main ou monté) et recherché le glissement latéral de la selle.

saddle slip
Figure 1: selle qui ne glisse pas à gauche versus selle qui glisse à droite

Résultats

Les résultats montrent que le déplacement latéral de la selle est observé dans 12% des cas (62 chevaux sur 506). On observe une asymétrie significative du dos chez 8% des chevaux, et plus d’un tiers des cavaliers (37%) sont assis de travers dans leur selle.

résultats étude greve et dyson
Figure 2: Résultats

L’analyse statistique conclut que le déplacement latéral de la selle est significativement associé avec des boiteries postérieures ou des anomalies d’allures (odds ratio [OR] = 52.62). Les autres facteurs de risque sont une selle au contact et aux matelassures uniformes (OR = 15.49), un déséquilibre du cavalier (OR = 6.32), une selle en adéquation avec le cheval (OR = 3.05) et un dos large (mesuré à T18) (OR = 1.2).

Qu'est ce que l'odds ratio?

Le glissement latéral de la selle n’est donc pas spécifique d’une boiterie du membre postérieur, mais les chevaux boiteux d’un postérieur ont un risque multiplié par 52 d‘avoir une selle qui glisse. Comme beaucoup de boiteries de faible intensité passent inaperçues, il est intéressant d’éduquer les cavaliers à reconnaître le saddle slip afin d’attirer leur attention sur une anomalie d’allure potentielle.

Près de la moitié des chevaux étudiés dont la selle glisse présentaient une anomalie d’allure (boiterie, raccourcissement de la phase antérieure de la foulée, raideur du galop) .

Discussion

Cette étude permet de quantifier les différentes variables susceptibles de provoquer un glissement latéral de la selle lors du travail monté. Les auteurs concluent que le saddle slip peut, certes, être lié à une asymétrie du cheval, de son cavalier ou des matelassures de la selle, mais qu’il est plus probable que ce glissement soit provoqué par une boiterie du membre postérieur. Or ces boiteries restent encore sous-diagnostiquées.

En savoir plus sur le protocole
En savoir plus sur les résultats
Références
Share Button
[Résumé] Quand la selle glisse sur le côté… – Greve et Dyson 2013
Étiqueté avec :