Le we GPS : soleil, brouting, marche active et soleil

observation éthologie cheval

Ce week-end du 21-22 juillet, 10 membres de l’association se réunissaient près d’Angoulême pour observer les chevaux d’une écurie de type « paddock paradise » (composée de pistes en terrain varié et de divers points d’intérêts pour les chevaux).
Arrivée des toutes les participantes le vendredi soir. C’est Davina qui nous accueille aux écuries du domaine de Chantemerle. C’est elle qui a construit ce gite et le pâturage aménagé en parcours pour les chevaux qui sont en pension chez elle.
Nos chambres sont sublimes, le gite est plein d’astuces déco à faire pâlir les blogueuses de DIY du monde entier (si, si !).

Samedi matin, nous sommes à pied d’œuvre : Hélène présente les objectifs du week-end et nous apporte les connaissances nécessaires pour identifier les comportements à observer.

salle
Ces observations font suite au projet GPS mené il y a un an. Nous avions envie d’en savoir un peu plus et cela passait par l’observation des chevaux, en corrélation avec les données GPS.

Notre objectif du week-end : peut-on caractériser un type de déplacement avec le GPS ?

Les travaux ont été intenses et menés par Hélène et Aude qui ont navigué entre les 4 binômes responsables des observations. Chacun prenait un cheval et l’observait pendant 1h15.

observations etho
Samedi matin, sessions 1 avec les juments nous a essentiellement servis à nous caler sur l’observation. Ce que font tous les scientifiques au début d’une étude : vérifier qu’ils sont d’accord sur ce qu’ils observent. En l’occurrence les débats ont porté sur le pas exploratoire et la marche active : comment les caractériser pour être sûr que chacun binôme identifie bien le même comportement.
Samedi après-midi, session 2 avec les juments toujours. Observations avec les indicateurs comportementaux communs. Aude décide de regarder combien de pas par minute fait chaque jument. Les variations sont très surprenantes avec une différence de 1 à 4. Chacune ira de son hypothèse pour comprendre ces différences. Mais pas de conclusion, nous en sommes au début !

travail en salle
Dépouiller les résultats pendant que les hongres se reposent au fond

Samedi soir, une pause studieuse autour de pizzas. Hélène présentait : « Ce que le cheval comprend de l’humain ». La vision du cheval mise en évidence pour mieux saisir sa perception du monde à travers ses sens, son vécu, sa façon d’apprendre et de réagir (comportements). La discussion se finira tard.

Dimanche matin, session 3 avec les hongres. Nous reprenons nos observations et Aude, ses mesures de pas par minute.

éthologues en herbe
les observations des hongres. Nous avons souvent noté « broute », même s’ils nous ont gratifiées de quelques (petits) déplacements.

A l’issue de cette matinée, Davina fera une visite du paddock des hongres et expliquera sa démarche. Elle accueille aujourd’hui 8 hongres et 4 juments. Chaque genre vit dans un domaine vital distinct pour faciliter la gestion (éviter les conflits à l’introduction de nouveaux individus). La majorité des chevaux accueillis ici sont d’anciens chevaux en souffrance qui ont trouvé un lieu où se poser et vivre sereinement.

Ce week-end était aussi l’occasion de se rencontrer et d’échanger ensemble. A votre avis, de quoi avons-nous parlé entre deux sessions ? 😉

blabla

Share Button
[Éthologie] WE Observations et mesures GPS