Quelle orientation est la plus confortable pour le cheval pendant le transport ? Padalino et al, 2012

Résumé

L’effet des différentes orientations pendant le transport sur les variations physiologiques et comportementales des chevaux

Les chevaux sont amenés à être transportés régulièrement au cours de leur vie. Le transport est source de stress pour le cheval à cause de nombreux facteurs : l’embarquement, le débarquement, le changement d’environnement, l’enfermement, l’isolement, les vibrations, etc (Waran, 1993).
Cependant qu’en est-il de la position pendant le transport ? Les chevaux voyagent-ils mieux dans le sens de la marche, perpendiculairement à la route ou dos à la route ?
Cette étude évalue l’impact des différentes orientations du cheval pendant le voyage mais aussi la faculté de récupération jusqu’à 4h après le voyage.

Protocole

Les 12 trotteurs américains de l’étude effectuent chacun 3 voyages de 200 km en camion, en étant orientés une fois dans le sens de la marche, une fois perpendiculairement à la route et une fois dos à la route.

Il s’agit toujours du même trajet avec le même conducteur et des conditions climatiques semblables.
Les chevaux ont été examinés à 5 reprises : au repos dans leur boxe, à l’embarquement, au débarquement, au repos dans leur boxe 2h après le transport, et au repos dans leur boxe 4h après le transport. L’examen consiste en la mesure de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire, la prise de température et une prise de sang. Une observation comportementale est aussi faite à ces 5 moments.

Résultats

Les chevaux ayant voyagé dans la position perpendiculaire à la route éprouvaient une fatigue musculaire plus importante que les autres : ils avaient besoin de 4h pour retrouver un taux de créatine kinase normal, signe d’un effort musculaire notable (cf encart bleu).
La position dans le sens de la marche a généré du stress, traduit par une augmentation de concentration de cortisol au déchargement. (cf encart bleu).
La position dos à la route n’a pas modifié les paramètres physiologiques par rapport à l’analyse des chevaux au boxe mais l’observation montre davantage de mouvements chez ces chevaux lors du voyage en comparaison aux deux autres positions.

Les auteurs concluent que pour les trotteurs américains habitués à voyager, le voyage dos à la route est la position la moins stressante pour un voyage de 200 km.

En savoir plus sur le protocole
En savoir plus sur les résultats
Références
La créatine kinase :

La créatine kinase joue un rôle dans l’apport d’énergie aux muscles et dans la contraction musculaire. Sa présence élevée traduit donc l’effort musculaire nécessaire aux chevaux pour s’équilibrer durant le transport.

Le cortisol :

Le cortisol est vulgairement appelé « l’hormone du stress ». Il aide à maintenir le taux de glucose dans le sang pour nourrir les muscles, le cœur, le cerveau, dans une situation de stress prolongée.

Share Button
[Résumé] Effets de l’orientation pendant le transport sur le cheval – Padalino 2012
Étiqueté avec :