observation éthologie cheval

Le groupe hébergement de l’association pour le développement des sciences équines a organisé un WE afin de pouvoir comparer les données GPS de chevaux au pré à leur comportement.Nous avons réalisé trois séries d’observations sur une période de 1h15 au domaine de Chantemerle.

  • Nous avons utilisé des TSI GLOG770 (les mêmes que ceux de l’étude menée l’été dernier) pour enregistrer la trace GPS
  • Par binôme nous avons noté tout ce que faisait chaque cheval
    • L’une ne quitte pas le cheval des yeux
    • L’autre note les comportements et l’heure (précision minute) à laquelle il se produit
    • Liste des comportements notés : pâture, marche active (si plus de 3 pas), repos, observation, mouvements de tête

Le samedi matin : repos sous abri et pâturage en couloir

Le samedi matin nous réalisions les premières observations sur un groupe de 4 juments hébergées dans un paddock paradise :

  • Les chevaux étaient dans le couloirs et ont été ramenés pour être équipés des GPS. Les juments sont donc d’abord restées sous l’abri à ne rien faire… L’abri était une très grande et très haute stabulation fermée sur uniquement deux côtés. Le point d’eau était juste à côté, à l’extérieur de la stabulation. Nous voulions ainsi caractériser la qualité du signal GPS sous un abri avec beaucoup d’ouverture.

stabulation toit haut

  • Comme les juments n’étaient pas décidées à bouger et que notre objectif était d’enregistrer différents comportements, nous avons emmenée l’une des juments en main (Lutine) et laissé les autres suivre derrière. Quelques dizaines de mètres plus loin dans le couloir (environ 5 minutes de déplacement semi actif), nous avons laissé les juments libres. Elles ont alors brouté en avançant doucement dans le couloir pendant environ 35′.

Les tracés des GPS

tracé GPS

On observe que :

  • Sous abri le signal est mauvais et donne des déplacements que nous n’avons pas observé sur le terrain
  • Le pas actif donne un tracé très linéaire
  • Le pâturage dans le couloir donne un tracé plus « fractal » avec très peu de retours en arrière, ce qui correspond très bien aux observations
  • Et puis on voit que le binôme de Lady a enregistré quelques points en trop lors du retour en salle pour  l’analyse des résultats (c’est la ligne droite bleue foncée).

Le samedi après midi : pas actif et pâturage en prairie

Nous avons recommencé les observations sur le même groupe de juments que nous avons cette fois-ci emmenées en main jusqu’à une pâture qui venait d’être ouverte (herbe haute et plutôt sèche) située à l’autre bout du couloir (~1 km500).

Au pas actif dans le couloir
juments pré
Les juments au pâturage

Au départ les juments ont brouté en explorant le pré puis lorsqu’elles sont tombées sur une zone d’herbe bien verte elles sont restées beaucoup plus longtemps sur place avant de se déplacer pour brouter un peu plus loin.

Les tracés des GPS

tracé GPS cheval
Toute la séquence d’observations
tracé gps cheval
Zoom sur la période de pâturage

On observe :

  • Que le GPS de Ribambelle a eu du mal à trouver sa position au départ
  • Ensuite, une fois que tout le monde marche sur le parcours, le tracé est très linéaire
  • Lors du pâturage, on voit bien toutes les boucles correspondant aux mouvements des juments

Le dimanche matin : repos sous abri, pas actif puis pâturage en prairie

Nous avons ce coup-ci fait les observations sur le groupe de 6? hongres. Nous en avons équipés 4 de GPS.

Après une vingtaine de minutes passées sous l’abri, nous avons emmené les hongres dans une parcelle située pas très loin de l’abri.

chevaux abri
Les hongres dans leur abri
hongres pré
Les hongres dans la parcelle d’herbe

Les tracés des GPS

GPS chevaux

On observe :

  • qu’encore une fois, sous abri ça marche mal. Ursule était à la limite de l’abri, on observe que le signal fait un peu des ronds, chose qu’il ne fait pas sur un cheval immobile au pré
  • La marche active au pas pour aller au pré correspond à un tracé très linéaire
  • Le pâturage est un peu différent de celui observé avec les juments car les chevaux avaient plus de place et ont montré plus de marche active une fois dans le pré.

Conclusions

  • Les tracés fournis par les GPS sont donc de très bonne qualité dès que les chevaux sont hors de leur abri.
  • Il est très important de systématiquement vérifier les données en les visualisant sur une carte (on peut utiliser mygpsfiles) car parfois le récepteur GPS met un peu de temps à trouver tous les satellites, ou bien il enregistre des données lorsqu’on le décharge sur l’ordinateur, …
  • Hors des abris, il est possible de distinguer :
    • Marche active
    • Pâturage dans le couloir
    • Pâturage dans un pré
  • Il faudrait refaire des mesures de ce type dans certaines conditions que nous n’avons pas pu explorer ce WE :
    • Cheval au repos dans un espace ouvert (pas sous abri)
    • Chevaux en forêt
    • Chevaux en lisière de forêt
    • Chevaux dans une zone avec du relief
Share Button
Analyser les traces du signal GPS (1)
Étiqueté avec :