Les groupes de travail de l’association

 

Les groupes de travailHébergementsVulgarisationPâture et biodiversitéDos et Selle

bannière groupes travailIl y a forcément un groupe de travail pour vous!

Au quotidien, l’association fonctionne avec des groupes de travail thématiques. Dans chaque groupe nous menons des projets en lien avec le thème du groupe et les objectifs de l’association. En général, nous cherchons donc à mesurer, à trouver des nouvelles manières de mesurer ou à transmettre comment mesurer!

Chaque membre de l’association peut librement choisir de rejoindre l’un ou l’autre des groupes de travail. Les membres de ces groupes se réunissent régulièrement par skype (~1 fois par mois) pour faire avancer leurs projets.

groupe hébergementGroupe vulgarisationpâture et biodiversitéGroupe dos

C’est le premier groupe de l’association car il porte notre premier projet scientifique, notre fameux « projet GPS« ! Dans ce groupe on se questionne sur comment améliorer les conditions d’hébergement que nous offrons à nos chevaux.

Les objectifs pour 2018

Nous avons mené à bien notre premier projet de recherche en 2017 pour répondre à la question : « Quelle est l’influence de l’aménagement du pré sur les déplacements des chevaux ». En 2018, l’objectif du groupe est d’affiner l’analyse des données récoltées durant l’été 2017 et écrire un article pour le soumettre à une publication dans une revue scientifique. Le groupe essaie de se réunir en visio-conférence tous les 15 jours.

Retrouvez toutes les actualités de ce projet sur la page : http://sciencesequines.fr/sujets/projet-gps/

La responsable du groupe hébergement est Aude Caussarieu.

groupe-vulgarisation

Si vous aimez dessiner, illustrer ou raconter et que vous avez le souci que l’autre vous comprenne : venez, nous avons besoin de vous!

Les objectifs pour 2018

L’objectif est de continuer à sortir un résumé d’article tous les mois. Pour ça, une fois par mois,  2 membres du groupe vulgarisation relisent un résumé d’article de recherche écrit par un membre de l’association (qui en général ne fait pas partie du groupe vulgarisation). Notre objectif premier est que ce résumé d’article soit accessible à tous, scientifiques ou non. Les membres du groupe qui ont des talents artistiques sont les bienvenus pour faire les illustrations des résumés d’article pour que ça soit joli en plus d’être utile à la compréhension.

Pour retrouver tous les résumés d’article du groupe vulgarisation, c’est ici!

La nouveauté pour 2018 va être d’ajouter aux résumés d’articles des portraits de chercheurs pour vulgariser ce métier peu connu du grand public

La responsable du groupe vulgarisation est Angélique Descarpentry

biodiversité

Dans ce nouveau groupe on s’intéresse à l’impact de la gestion et des typologies de pâtures sur la biodiversité.

Les objectifs pour 2018

L’objectif de ce groupe serait de mettre en évidence, par la science, des bonnes pratiques permettant a minima d’éviter les impacts négatif sur la biodiversité, et pour aller plus loin, d’améliorer l’environnement et d’accroitre la biodiversité.

En 2018 nous nous concentrerons sur la constitution de l’équipe, l’étude de l’état de l’art, la définition d’une problématique d’étude, la définition du périmètre d’étude (typologies de pâtures analysées) et le choix des méthodes/protocoles d’étude

La responsable du groupe pâture et biodiversité est Laurianne Vargas

banniere-groupe-dos-selle

Dans ce groupe, on va commencer par s’intéresser à l’adaptation des selles au dos des chevaux. On se demande en particulier : comment mesurer le dos d’un cheval?

Les objectifs pour 2018

En 2017, l’objectif de travail était de caractériser les formes de dos de nos poneys et chevaux pour voir s’ils entrent dans les grandes catégories mises en avant par certaines marques comme Thorowgood.

Nous avons choisi de commencer par ce sujet parce qu’il est assez accessible et parce qu’il permettrait de répondre à la question : Est-ce qu’il existe scientifiquement des typologies de dos? Si oui, comment mesurer simplement et objectivement le dos d’un cheval pour savoir à quelle typologie il appartient? Une fois que l’on aura répondu à ces questions, nous pourrons par exemple chercher à corréler scientifiquement le type de dos et les difficultés rencontrées pour seller.

Parallèlement, il y a un travail de synthèse bibliographique à mener, pour savoir comment sont prises ces mesures sur les autres populations afin de pouvoir comparer (ou pas!) nos futures données.

Ce groupe est mis entre parenthèses en 2018 faute d’animateur. Si vous êtes intéressé pour porter le projet,
la place est libre, contactez-nous!